Le banjo est un instrument de musique à cordes pincées nord-américain. Avec sa table d’harmonie à membrane, on le distingue facilement de la guitare. Cet instrument serait un dérivé du luth ouest-africain « ekonting » apporté par les esclaves noirs et qui aurait suscité la création des premiers gourd-banjos (« banjo en gourde »). Le banjo représente désormais toute une famille d’instruments.

L’origine de l’instrument moderne remonte d’abord aux années 1830-1840 durant lesquelles a commencé l’industrialisation et la commercialisation d’un instrument plus ancien (xviie siècle) utilisé par les esclaves africains déportés aux États-Unis. La source iconographique la plus ancienne se trouve dans un récit de voyage écrit par Sir Hans Sloane en 1688 et publié à Londres en 1707. Les musiciens noirs exploitèrent l’aspect rythmique de l’instrument avec un tel succès que les blancs du Sud des États-Unis s’y intéressèrent.

À partir de la dernière décennie du xixe siècle, le banjo se distingua dans le style de pré-jazz appelé « Dixieland », vogue qui continua jusque dans les années 1930.

Ce banjo connut à nouveau le succès après la Seconde Guerre mondiale grâce aux Américains Pete Seeger (style traditionnel du Sud) et Earl Scruggs (bluegrass).

Publicités