« J’ai travaillé avec une productrice australienne qui s’appelle Heidi Egger. Elle connaissait Nuria, une chef op’ espagnole qui avait fait beaucoup de tournages. On l’a prise comme directeur photo car on adorait son travail.

Après, l’équipe s’est montée, grâce à des recommandations, des rencontres ou des feelings. J’ai mis du temps à trouver un steadycam opérateur qui me convienne parce qu’à la Casbah, il y a beaucoup d’escaliers, de ruelles, etc.

Donc c’était dur de trouver quelqu’un qui accepte de filmer tout ça. A la fin, mon choix s’est arrêté sur Yvan Maniosky, qui était un « énorme mec balèze », super parce qu’il était toujours prêt à refaire plusieurs fois les prises. C’est avec lui aussi qu’on a fait les images aériennes d’Alger. »

Publicités